Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Cath
La fin d'un monde...

Ce fut d'abord un bruit sourd, un grondement, 

un sol qui tremble sous vos pieds puis s'y dérobe

Ce fut une souffle chaud, un vent de sable qui détruit tout sur son passage

il y eut des explosions, des bruits de tonnerre, des hurlements d'effroi

puis plus rien

l'obscurité, le silence, le néant...

Ce fut la fin d'un monde, d'une civilisation...

Le résultat de la bétise humaine...

De ses rêves de grandeur et de puissance

étaient nés les ténèbres, le chaos .

 

 

La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...

Les quelques hommes ayant pu survivre à ce cataclysme durent vivre terrés dans des abris... devant faire face à la peur, à la colère, à l'imcompréhension, 

au chagrin , au renoncement, à la résignation

souffrant, désespérant, hurlant la culpabilité de leur race, dénonçant celle des puissants

ou la colère d'un Dieu reniant sa creation

et ce 

jusqu'à ne plus rien ressentir

ayant perdu tout espoir, toute envie...

le néant

 

Des esprits dévastés à l'image de la terre qui les avaient nourris.

La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...

A l'extérieur, le froid règnait.

La faune et la flore avaient été détruites à l'image de ces oiseaux surpris dans leur

belle innocence 

Tout n'était que ruine et désolation

La terre était arride, l'eau rare et insalubre.

Dans leurs antres les hommes souffraient de la faim, de la soif du froid

du silence et de la solitude.

Alors bravant la peur et poussés par cet intarrissable instinct de survie... ils s'aventurèrent au dehors.

A travers la poussière ambiante et ce soleil rouge et timide 

ils découvrirent un décor apocalyptique

l'horreur

La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...

Le plasma fumant réchauffait l'atmosphère redevenue respirable, 

des bulles de lave montaient dans les colonnes d'eau comme les globules du sang humain

L'eau, encore teintée du sang des victimes coulait à nouveau...

La lumière du soleil devenait de jour en jour plus chaude, plus éblouissante pour ces yeux désormais habitués à l'obscurité

La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...
La fin d'un monde...

Certaines espèces animales et notamment les reptiles sortirent de leurs cachettes.

La vie coulaient à nouveau dans les veines

l'espoir renaissait dans les esprits

la nature reprenait peu à peu ses droits

et là sur les pierres chaudes le serpent attendait patiemment que pousse à nouveau "l'arbre"

et que l'homme ou la femme qui n'auront tiré aucune leçon de ce cataclysme par eux même provoqué 

se laissent à nouveau guider par leurs envies

par cette irrésistible quète du "meilleur"

succombent à la tentation du fruit défendu

et croquent à nouveau la pomme

pour

que soit

le recommencement

 

La fin d'un monde...
La fin d'un monde...La fin d'un monde...
La fin d'un monde...La fin d'un monde...La fin d'un monde...

Commenter cet article

chemindetables 12/04/2016 22:38

du pur Cath !!!!!!
bisous
patricia

laurent M 12/04/2016 19:12

Franchement magnifique Catherine

Manuela 08/04/2016 19:25

Tu me transportes tjrs sur une autre planéte avec tes tables j adore !

Fabymary POPPINS 07/04/2016 18:48

tu es la reine des histoires et des tables toi, j'adoreeeee, bisous cathounette

Hébergé par Overblog