Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Cath

J'étais chez moi, regardant mes messages sur mon téléphone portable lorsque j'entendis pour la première fois son appel à l'aide à travers le miroir.

Croyant à une hallucination, je plissai les yeux et m'approchai pour découvrir de l'autre côté une jeune femme haletante, grelottante et en larmes, emmitouflée dans une grande cape écarlate.

Au loup!!!!
Au loup!!!!

Aucun doute, c'était bien le chaperon rouge qui m'appelait au secours.

"Mais que t'arrive-t-il mon enfant? Pourquoi ces larmes? "

Je ne reconnus pas la petite fille insouciante du célèbre conte.

J'avais face à moi le reflet d'une jeune femme ravissante mais totalement bouleversée par les transformations qui survenaient en elle et autour d'elle;

Ne reconnaissant plus le pays des contes et ne comprenant pas les émotions et pulsions nouvelles qui l'étreignaient, elle avait eu l'idée de chercher de l'aide dans le monde des humains. Qui, mieux que moi, toujours à mi chemin entre réel et imaginaire  pourrait la secourir?

 

Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!

Les contes changent et se désenchantent. Les personnages évoluent ou disparaissent lorsque les enfants cessent de croire en eux. 

Il n'y a plus de bons ou de méchants, il y des choix à faire, des opportunités à suivre pour devenir le personnage dont on parle.

 

"Ma chère enfant, tu es devenue une bien jolie jeune femme.

Comme de as de grands yeux avides de nouvelles découvertes, curieux de découvrir le monde et d'en apprendre les rouages.

Comme tu as de grandes oreilles toujours aux aguets d'un bruit , d'une rumeur, de choses nouvelles à conquérir.

Comme tu as de grandes dents prêtes à mordre la vie et tous ceux qui se mettront sur le chemin de tes ambitions , prêtes à tout déchirer comme on dit dans mon monde."

"Tu n'as plus rien de la petite fille qui riait d'un rien, qui s'émerveillait de tout, d'une promenade au grand air, de l'envol d'un papillon, d'un après midi auprès de ta mère grand qui tricotait au coin du feu en te racontant des histoires, de goûters où tu te régalais de galettes , de beurre et de confitures ...

Non, tu cherches autre chose, tu veux toujours plus, tu n'es jamais satisfaite ou rassasiée.

Tu cherches la réussite dans tout ce que tu veux, tu rêves d'un amour passionnel et inconditionnel."

Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!

"Regarde , jeune femme, cet agneau que tu serres contre ton sein. Il te prodigue chaleur, amour et réconfort et pourtant, si la faim te prenait , tu 'hésiterais pas un instant à le dévorer.

Ne te mets pas en colère, c'est le lot de tout un chacun dans mon monde.

Tu as perdu le goût des choses simples, le goût de l'essentiel. Tu serais prête à tout pour réussir ta vie, tu n'aurais ni pitié ni remords, tu braveras encore bien des forêts interdites."

 

Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!

Et pourtant, le bonheur se trouve-t-il dans la réussite?

Je sais moi, maintenant, que le peut trouver la plénitude en partageant un bol de soupe fumante.  Mais sans doute m'a-t-il fallu atteindre l'âge d'être mère-grand pour le comprendre.

La vie nous éloigne puis nous ramène à de justes valeurs.

Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!

"Mon enfant, ma belle jeune femme, mon image dans ce miroir va s'effacer

et tu vas découvrir ton vrai visage.

Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!
Au loup!!!!

Tu es la fille

du

loup!

Commenter cet article

Fabymary POPPINS 15/03/2017 16:59

on est emporté par ton histoire comme toujours, bisous cathounette

Hébergé par Overblog